Direction marketing et publicité d’un groupe de presse spécialisée (1995-2000)
Conception, organisation et gestion de campagnes de publicité tout média (4 M/an), conception et direction d’études (comportement d’achat, impact publicitaire, prévisions de ventes), mise en place et développement de la vente et de l’échange d’espaces publicitaires au sein du groupe, organisation d’évènements, d’opérations promotionnelles variées, marketing direct (400 000 adresses), création et lancement de jeux-concours et de services audiotel, c'était l'époque...

Un titre de poste peut recouvrir des réalités très différentes. Ci-dessous quelques exemples d’opérations parmi les dizaines réalisées pour un groupe de presse. Je n’ai retenues que celles qui sont amusantes et dont je peux m’attribuer la paternité ! Un jeu où pour la première fois en France chaque exemplaire des quotidiens en kiosque portait une combinaison de 5 numéros différents permettant d’avoir une seconde chance au quinté+. Un tout simple dont je suis particulièrement fier qui offrait simplement une double numérotation par la publication d’une grille dans le journal, les tickets des parieurs faisant le reste. Une opération promo à la sortie du prix d’Amérique ou on affichait le nom du gagnant dès la fin de la course. La tarification des espaces pub du groupes qui avant moi n’en vendait pas… Quelques souvenirs de remises de médailles et autres trophées sur hippodrome avec des « célébrités » du monde des courses en tous cas. Où est charlie ? 3 spots radios que j’ai conservés, j’en écrivais alors au moins un par semaine, je suis même l’un des comédiens sur un des trois.

Bilto institutionnel

Spot jeux-concours

Un 4x3 très quelconque juste pour dire que j’avais fini par substituer au fameux « les courses c’est mon dada ! », « prenez la vie du bon quinté ! ». Non pas par pur orgueil parce que le premier n’était pas de moi, le second oui, mais parce que Guy Lux était déjà malade à l’époque et que les études effectuées sur le panel que j’avais monté montraient qu’il était temps de donner une identité propre au canard. Ajoutez à cela les innombrables opérations de marketing direct de 30 000 à 450 000 adresses… Dont je m’occupais également, conception, test, organisation et reporting… Ajoutez à cela les innombrables opérations de marketing direct de 30 000 à 450 000 adresses… Dont je m’occupais également, conception, test, organisation et reporting… Enfin un partenariat tout simple mais innovant pour l’époque : un chroniqueur enregistrer sur un serveur vocal 2 fois par jour une rubrique hippique, des petites et moyennes radios vienne récupérer le contenu et le diffuse entre deux bill-boards… Le coût est insignifiant, une cinquantaine de partenaires ont ainsi promu gratuitement les journaux pendants plus de 2 ans.

Oups, j'oubliais mon tout premier job dans la comm. J'avais refait le journal d'une association, trouvé une accroche et participé à l'organisation du premier salon pour l'environnement...
Organisation d’un événement hippique national Recherche de partenaires, logistique, fabrication, relations, presse, publicité. 18 000 personnes sur l’hippodrome de Marseille, puis de Longchamp. Couverture nationale presse, TV, radio. Le concept sera repris et décliné à Longchamps, sauf erreur de ma part, il existe encore.
Un aperçu de la couverture Tv de l'époque même si le son est très mauvais, cela fait des souvenirs, France 2, France 3 et M6 avec votre serviteur sur France 3 au milieu du sujet... Le temps passe !

France 2

France 3

TF1